[TO] Règles techniques Eaux pluviales

Ecoulement siphoïde pour maximiser la hauteur sous plafond

« Nous souhaitions récupérer les eaux pluviales sans pour autant perdre de hauteur sous plafond dans le bâtiment de liaison », indique Christophe Bardin, chef du projet de la restructuration des terminaux 2A et 2C. Le taux annuel de pluviométrie étant de 600 mm, le potentiel de récupération de la toiture de 4 500 m 2 s’élève à 2 700 m 3 .
Aéroports de Paris a opté pour le système Epams, évacuation pluviale à mouvement siphoïde, de Saint-Gobain Canalisation. La forme des avaloirs crée un mouvement d’eau et génère une économie d’espace dans les canalisations de 10 cm de diamètre (photo à gauche), soit 30 % de moins que dans les systèmes gravitaires classiques, qui nécessitent de surcroît 1 cm de pente par mètre linéaire. L’eau ainsi récupérée est stockée dans deux cuves d’une capacité totale de 70 000 l (photo ci-contre).
Dans un premier temps, cette eau servira à l’arrosage du jardin. Puis elle pourra alimenter les chasses d’eau des sanitaires.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X