Management et prévention

e-commerce en hausse, fraudes en baisse

Le centre de surveillance du commerce électronique (CSCE) de Morlaix, qui dépend de la direction des fraudes (DGCCRF), a publié son troisième rapport annuel. Celui-ci s’avère particulièrement encourageant pour le commerce en ligne. En France, le chiffre d’affaires du e-commerce à destination des consommateurs, estimé à 4,5 milliards d’euros, a augmenté de plus de 80 % par rapport à 2002. Désormais, près de 50 % de la vente à distance se font par le biais d’Internet, contre 10 % un an plus tôt.

La quarantaine d’agents de contrôle mandatés par le CSCE a donc augmenté en conséquence ses contrôles, notamment sur la base des 7 500 messages électroniques émanant majoritairement de consommateurs. Pour autant, le taux d’infraction constaté (27 %) est en baisse de 3 points : sur 1 514 contrôles, 410 infractions ont été relevées. Il s’agit le plus souvent d’infractions aux textes réglementant les informations obligatoires, des cas de non-respect des règles de publicité des prix ou de publicité trompeuse. En termes « sectoriels », le CSCE a noté le « bon comportement » des sites en décoration-bricolage (20 % d’infractions en 2003, contre 48 % en 2002). Quant aux sites de l’immobilier, ils restent les plus « sûrs » de l’Internet : seulement 18 % d’infractions.

www.finances.gouv.fr/cybercommerce

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X