Régions Puy-de-Dôme

Du photovoltaïque pour valoriser les sites de déchets

Mots clés : Energie renouvelable

Le Valtom, la collectivité publique qui assure la valorisation et le traitement des déchets ménagers du Puy-de-Dôme et du nord de la Haute-Loire, a lancé un appel à projets pour la mise en place de centrales photovoltaïques sur ses anciennes installations de stockage de déchets non dangereux. Sont concernés les sites de Clermont-Ferrand, Ambert et Miremont (Puy-de-Dôme).

Mise en service en 2020. Le montant de l’investissement s’élève à 14 millions d’euros. L’objectif est de répondre aux enjeux de la transition énergétique tout en maîtrisant les coûts de traitement des déchets. C’est Sergies, filiale du groupe Energies Vienne basée à Poitiers, qui a été retenue. La société assurera la fourniture, l’exploitation et la maintenance des centrales. La mise en service prévisionnelle de ces dernières est prévue en 2020. Le dossier complet devrait être déposé à la fin 2018 auprès de la Commission de régulation de l’énergie. Ces centrales solaires représenteront une superficie couverte d’environ 15 ha. Elles permettront la production annuelle d’électricité d’origine renouvelable d’environ 17 GWh. Cela correspond à la consommation annuelle moyenne de 8 500 habitants, évitant ainsi l’émission par an.

Au-delà des bénéfices environnementaux, les recettes générées sont estimées à plus de 100 000 euros par an à destination des collectivités concernées. Le partenariat entre Sergies et le Valtom se traduira par la création d’une société avec une gouvernance partagée afin de pérenniser ce projet. Un financement participatif sera ouvert aux habitants.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X