Régions

Draguignan Une deuxième Opah est lancée

Lancée sur un large périmètre de plus de 2 000 logements pour la période 1995-1998, la première Opah sur le centre ancien de Draguignan, dégradé et paupérisé, a permis de réhabiliter 260 logements.

Elle a permis d’amorcer une résorption de l’habitat insalubre, notamment rues Saint-Clair et de l’Observance et une redynamisation économique (opération Fisac).

Des interventions ont également été menées sur les espaces et les équipements publics : aménagement d’une ancienne chapelle en ludothèque, création d’une halle marchande en 1999.

Au total, la ville a investi entre 15 et 20 millions de francs par an. Le 11 février, Christian Martin, maire de Draguignan et Hubert Fournier, préfet du Var ont signé une deuxième convention d’Opah, pour la période 1999-2001. Elle vise dans un périmètre prioritaire (rue de Trans, des Chaudronniers, de la Vieille-Halle, place aux Herbes) la réhabilitation de 215 logements et la poursuite de l’aménagement d’espaces publics.

Sur trois ans, la ville s’engage à verser 6 millions de francs aux propriétaires privés, et consacrera 8 millions de francs par an aux aménagements urbains. La part de l’Anah est de 4,5 millions de francs. Le projet sera comme précédemment conduit par la Saiem de Draguignan.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X