Entretien

Disneyland Paris. Un terrain d’apprentissage « tous azimuts »

Mots clés : Aménagement paysager - Apprentissage - Espace vert

Pour entretenir ses 250 ha de verdure, l’équipe de maintenance du Parc intègre plus de 20 apprentis. Une politique volontariste qui permet aux jeunes de s’initier à une palette végétale unique et, surtout, de vivre une réelle expérience humaine.

Au cœur du Parc, désert pour quelques minutes encore, les apprentis jardiniers livrent l’une de leurs courses contre-la-montre quotidiennes pour obtenir des décors végétaux impeccables avant l’ouverture. Tout doit être fini à 8 h, après un ultime arrosage au jet. Hommes, outils, matériels, véhicules s’évanouissent alors derrière les portes discrètes de l’un des plateaux techniques du Parc.

Une diversité végétale rarissime. Tout a débuté à l’aube, à 5 h 30, sur Mainstreet, l’allée principale. Gaël appartient à une équipe de 7 techniciens chargés de réhabiliter une centaine de m2 de pelouse : décapage, surfaçage du substrat, déroulé et découpage des plaques précultivées, fixation provisoire pour laisser le temps au système racinaire de se développer et de s’ancrer sur la pente, arrosage, nettoyage… Aucun détail ne doit clocher sur les 250 ha végétalisés du parc. Cette forte proportion d’apprentis (23 sur un effectif de 120 personnes) ne doit rien au hasard. Fruit d’une politique d’accompagnement volontariste des jeunes de la filière, « Disneyland est une référence, souligne Luc Behar-Bannelier, le Directeur « Nature et Environnement » du site. Le Parc abrite une diversité végétale rarissime...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 315 du 01/12/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X