Régions

Dijon La Ville et l’agglomération jouent la préférence locale

Sous l’impulsion de la CGPME, la Ville de Dijon et la communauté d’agglomération du Grand Dijon donnent la préférence aux entreprises locales, dans le strict respect du Code des marchés publics. Ce choix formalisé dans le cadre d’une convention entre Patrice Tapie, le président de la CGPME Bourgogne, et François Rebsamen, sénateur-maire de Dijon, s’applique à tous les secteurs d’activité, et en premier lieu au BTP. A offre et compétences équivalentes, les deux maîtres d’ouvrage publics retiendront l’entreprise locale. « Il s’agit d’un choix politique clairement revendiqué et destiné à mieux accompagner les PME intégrées à notre tissu économique », souligne le maire de Dijon.

Comité d’experts

Ce « small business act » va encore plus loin. Il prévoit un rendez-vous annuel sur les difficultés rencontrées par les PME pour accéder à la commande publique. Il spécifie l’envoi à la CGPME, en début de chaque année civile, d’une liste indicative des principaux travaux prévus. Un comité d’experts harmonisera les prescriptions techniques exigées et l’offre des entreprises. L’accord généralise le principe de l’allotissement. Il réduit les délais de paiement à 30 jours effectifs et met en place un observatoire de la commande publique.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X