Régions

Dijon Credo teste une interface entre les banques et les investisseurs immobiliers

Mots clés : Démarche qualité - Fiscalité - Gestion et opérations immobilières

-Le concept pourrait donner naissance à un réseau national.

Ancien développeur du réseau d’Agences no1, Jérôme Leclercq teste à Dijon un nouveau concept de courtage immobilier. Il y a un an, cet expert immobilier a créé Credo, une sorte de centrale des constructions neuves mises sur le marché par les promoteurs privés. Cette offre est ensuite exclusivement proposée à des investisseurs sur recommandation de leur banquier. « Les particuliers qui souhaitent investir dans la pierre sont forcément connus des réseaux bancaires. Nous leur proposons un achat au meilleur rapport qualité/prix, pour des biens faciles à louer et à revendre », explique Jérôme Leclercq.

Pour s’assurer de la qualité des opportunités d’investissement, Credo a formalisé une grille de 123 critères. L’analyse des immeubles porte entre autres sur l’emplacement (quartier, environnement, fiscalité locale, stationnement, prix au mètre carré), la qualité de la construction (toiture, structure, façade, menuiserie) et des prestations (ascenseur, distribution), ainsi que les charges de la copropriété (sécurité, typologie). L’étude des appartements tient compte de l’habitabilité, des rangements, du chauffage/isolation, des dépendances… Cette approche permet au final de déterminer la valeur locative le plus précisément possible, selon une grille de calcul validée par le Mouvement français de la qualité. « Cette check-list fait ressortir de la masse le meilleur des programmes, car l’investisseur visite rarement le bien qu’il compte acheter », affirme Jérôme Leclercq.

Credo, liée aux promoteurs par un mandat simple de vente, assure par ailleurs la gestion locative pour le compte de ses clients.

L’agence test de Dijon (9 salariés) qui a réalisé en 1998 un chiffre d’affaires de 1,7 million de francs (170 logements en gestion locative, 27 ventes) a déjà été dupliquée à Marseille. L’objectif est, d’ici à cinq ans, de constituer un réseau d’une quinzaine de cabinets dans les grandes villes, chaque équipe étant constituée d’un gérant minoritaire et de deux spécialistes de la vente et de la gestion locative.

PHOTO : Jérome Leclercq : «Nous proposons un achat au meilleur prix, pour des biens faciles à louer et à revendre ».

ENCADRE

La promotion privée en Bourgogne

– Environ 1 200 logements collectifs sont construits chaque année en Bourgogne par la promotion privée, dont un millier sur l’agglomération de Dijon.

– 50 % sont à usage d’habitation principale.

– A Dijon, à la fin du troisième trimestre 1998 (source : DRE), les ventes d’appartements neufs se sont élevées à 598 unités, contre 484 unités à la même période en 1997.

– Le prix de vente moyen sur l’agglomération dijonnaise s’établit à 10 120 F/m2 au 30 septembre 1998 contre 10 040 francs l’année précédente.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X