Régions Haut-Rhin

Devenue agence technique, l’Adauhr se conforte

On change la forme, pas le fond. D’une régie, l’Agence départementale d’aménagement et d’urbanisme du Haut-Rhin (Adauhr) se transforme en une agence technique départementale, afin de se conformer aux exigences de la loi NOTRe induites par la suppression de la clause de compétence générale des départements. Mais elle poursuit, et conforte même, sa mission d’assistance technique et juridique à l’urbanisme des communes et intercommunalités haut-rhinoises, qui a représenté l’équivalent de 1 780 jours d’ingénierie en 2015.

Adhésion volontaire des communes . Entériné par l’assemblée générale du 23 janvier, le nouveau cadre « clarifie un peu plus notre vocation d’accompagnateur de la décision en phase amont, en réduisant à 20 % notre part d’activité située dans le champ concurrentiel », relate André Heimburger, directeur général (DG) de la structure de 40 personnes. Il renforce le lien avec les collectivités. En effet, 235 communes du département sur 366 ont opté pour une adhésion payante à la « nouvelle » Adauhr ce qui, outre les missions prévues par la loi, leur permet la commande en direct de prestations (procédure in house ).

« Ce bilan supérieur à nos attentes est une reconnaissance de la pertinence de notre action », estime le DG. Prospective d’un territoire, choix des procédures d’urbanisme, assistance à la rédaction des documents et au droit des sols, études en amont, aide aux décisions de principe (ZAC ou lotissement, devenir d’un patrimoine bâti, choix d’un site, acquisition d’un bien, etc. ) continueront ainsi de rythmer l’activité de l’agence.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X