Actualité

Développement durable Borloo signe une convention-cadre avec Perpignan

La « ville à énergie positive », c’est le nouveau slogan martelé par Jean-Paul Alduy pour Perpignan, ville dont il est le maire. Objectif : produire à l’horizon 2015 autant d’énergie (non-fossile) que les habitants de l’agglomération en consomment, c’est-à-dire environ 430 000 MWh/an.

Pour mobiliser les acteurs locaux et accélérer le processus, Jean-Louis Borloo, ministre du Développement durable, a signé avec lui, le 18 janvier, une convention-cadre. La première du genre après le Grenelle de l’Environnement, liant l’Etat avec une agglomération. Au programme : l’implantation, sur une colline au-dessus de la ville, d’une quarantaine d’éoliennes produisant 310 000 MWh/an ; l’installation sur les toitures des bâtiments publics et commerciaux de panneaux solaires et de capteurs photovoltaïques produisant près de 50 000 MWh/an et plusieurs parcs solaires couvrant environ 100 ha pour une production de 40 000 MWh/an. Un bouquet d’énergies renouvelables à développer dans les prochaines années, qui représente un investissement de 500 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X