Autres

Deux entreprises pour percer sur le marché de la menuiserie aluminium

Mots clés : Produits et matériaux - Second oeuvre

Philippe Ribeyre et Hugues Giraudrepreneurs de SER Ducros et de Baies & Structures Parrier

Objectif atteint. En reprenant SER Ducros et Baies & Structures Parrier, les dirigeants du groupe Larom avaient pour ambition de constituer un groupe de menuiseries extérieures pesant 5 à 6 millions d’euros. Les deux entreprises auront totalisé cette année 5,8 millions de chiffre d’affaires. Issus respectivement de l’informatique et du négoce, Philippe Ribeyre, 54 ans, et Hugues Giraud, 53 ans, sont des nouveaux venus dans le BTP. « Dans mon profil de repreneur, j’avais même indiqué : tout sauf le bâtiment », se souvient Philippe Ribeyre. En 2004, cherchant à s’établir en Languedoc-Roussillon, les deux hommes réalisent pourtant que ce secteur offre de nombreuses opportunités de reprise.

L’analyse du tissu régional révèle en outre une forte corrélation entre la taille et la rentabilité des entreprises. D’où l’idée de fédérer plusieurs PME. Les deux partenaires jettent leur dévolu sur la menuiserie extérieure, « pour sa dimension semi-industrielle ».

En octobre 2004, après huit mois de recherche, ils bouclent simultanément trois opérations de rachat. L’une concerne une affaire de menuiseries bois, qui sera revendue deux ans plus tard — « une erreur stratégique ». Les deux autres sociétés sont spécialisées dans la menuiserie aluminium. B & S Parrier, basée près de Montpellier, opère sur le marché des particuliers. SER Ducros, implantée à Uzès et Les Angles (Gard), cible à la fois les particuliers et les clients institutionnels.

Les deux repreneurs s’attachent à faire jouer les synergies, notamment en termes d’achats, mais prennent soin de conserver les marques et les équipes.

La transformation ne s’est pas opérée sans quelques frictions. « Entre la nécessité d’obtenir l’adhésion du personnel et celle de conduire le changement, l’équilibre n’est pas toujours facile à trouver, admet Philippe Ribeyre. Les choses se compliquent encore lorsqu’il faut faire travailler ensemble des équipes qui ont chacune leurs habitudes. » Avec le recul, la démarche a néanmoins démontré sa pertinence. Devenu un acteur régional significatif, le groupe Larom a pu conforter sa présence à Montpellier et s’ouvrir le marché de la promotion immobilière. Il s’attache aujourd’hui à accroître sa visibilité auprès des donneurs d’ordre et des prescripteurs.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

L’ENTREPRISE

Reprise : octobre 2004.

Activité : fabrication et pose de menuiseries extérieures.

Statut : SAS au capital de 265 000 euros, répartis à parité entre Philippe Ribeyre, Hugues Giraud et Breiteck SA.

CA 2007-2008 (cumul des deux filiales) : 5,8 millions d’euros.

CA prévisionnel 2009 : 6 à 6,5 millions d’euros.

Effectif : 40 salariés.

Implantations : Uzès (Gard), Les Angles (Gard), Fabrègues (Hérault).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X