Réalisations

Desvigne et Hansch Jardin public Versailles

Mots clés : Matériel - Equipement de chantier - Mobilier urbain

Dans l’un des ouvrages hydrauliques des étangs Gobert, à l’abandon depuis des décennies, un jardin boisé a pris place, habité par un unique banc dont l’échelle et la forme en font un lieu de sociabilité inattendu.

Inauguré en septembre pour les journées du patrimoine, le jardin des étangs Gobert se découvre au creux d’un ancien réservoir laissé à l’abandon pendant des années. La nature qui avait envahi l’ouvrage y a été domestiquée avec retenue, pour former un écrin à une clairière et un unique mobilier.

Cet ouvrage technique, construit au XVIIe siècle pour alimenter les fontaines des jardins du château de Versailles, met ainsi sa géométrie particulière au service d’un espace public. Il aurait pu connaître un tout autre sort, beaucoup moins enviable : muter en terrain à bâtir, hypothèse tout à fait plausible dans une région où le marché foncier est tendu ; ou alors être aménagé en un jardin historique propret, parfaitement raccord avec le domaine du château. À vrai dire, il l’a échappé belle. Un projet prévoyait à cet endroit une urbanisation sur dalle desservie par deux voies, dont l’une passait au milieu du bassin. La nouvelle municipalité, arrivée en 2008, a stoppé net ce programme immobilier, quoique très avancé, et décidé d’un autre destin pour ce patrimoine, complètement occulté de la mémoire collective.

Sa mutation en espace public s’est doublée d’un projet pour améliorer les mobilités. Un passage piéton et cyclable relie désormais Saint-Louis, cœur historique et commerçant, à la gare Versailles-Chantier, et désenclave le quartier adjacent. Le percement d’une voie en tranchée entre ce bassin ...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 237 du 18/11/2014
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X