Entretien City Cut. Pellenc

Désherbage mécanique sans projection

Grâce aux mouvements opposés de ses deux lames tournant à la même vitesse, la tête de coupe City Cut de Pellenc, commercialisée depuis décembre 2014, attaque les mauvaises herbes avec un effet de ciseaux.

Appelée « contrarotative », la cinétique du City Cut permet de traiter les recoins difficiles sans dommages ni pour les arbres ni pour la tête de coupe, même lorsque celle-ci évolue dans des surfaces bitumineuses, bétonnées ou gravillonnées. « Certes, ce dernier cas accélère l’usure des lames », concède Mathieu Blache, chargé du pôle espaces verts chez Pellenc Technologies. Mais, en affectant la totalité de l’énergie cinétique dans la coupe, City Cut atteint l’objectif clef du désherbage mécanique : l’outil n’entraîne aucune projection. Il peut s’utiliser soit dans cette fonction de désherbage, soit comme tête de coupe d’une débroussailleuse Excelion 2000 ; 20 secondes de déboulonnage/boulonnage suffisent pour passer d’un mode à l’autre.

Quinze prototypes.

Emblème du...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 376 du 12/02/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X