[TO] Règles techniques

Des règles de sécurité à respecter

Mots clés : Maison individuelle - Rénovation d'ouvrage - Sécurite des ouvrages

-L’évaluation de la sécurité de l’installation et l’établissement d’un diagnostic peuvent être réalisés par la simple vérification de quelques points.

La mise en sécurité des installations électriques, contrairement à la mise au norme, se limite à quelques règles essentielles. Cependant, il est parfois difficile à l’électricien habitué à respecter la norme NF C 15-100 de se limiter à quelques opérations. L’association Promotelec a donc rédigé un guide destiné aux professionnels, leur permettant d’établir un diagnostic rapide mais précis. Il répond à la grande majorité des cas de figure.

Une bonne prise de terre grâce à une liaison équipotentielle

La première règle essentielle porte sur la présence, en tête de l’installation, d’un appareil de commande et de protection, afin de pouvoir couper rapidement le courant en cas d’accident. Il est nécessaire également de mettre en place un dispositif de protection différentielle à haute sensibilité de 30 mA.

La prise de terre, parfois difficile à trouver en immeuble collectif, est obligatoire en maison individuelle. Elle doit être à l’abri de la sécheresse comme du gel, et réalisée avec un ou plusieurs piquets interconnectés. Dans les immeubles, il n’est plus autorisé d’utiliser la canalisation montante d’eau (voir schéma). En effet, les compagnies de distribution d’eau mettent des canalisations d’approvisionnement en plastique, donc isolantes. L’une des solutions pour l’électricien consiste alors à établir une liaison équipotentielle dans la cuisine, comme pour la salle de bains.

Le but de la liaison équipotentielle est de relier les masses et les éléments conducteurs d’une pièce, et de la raccorder à un conducteur de protection, lui-même connecté à la barrette de terre située dans le tableau général de distribution.

En matière de protection des circuits, les anciens coupe-circuit à tabatière ou à broches, rechargeables, n’assurent pas de protection suffisante. Il sont sujets à des surcalibarges. La solution proposée par Promotelec consiste à les remplacer par des disjoncteurs divisionnaires phase plus neutre. En complément, il est nécessaire d’avoir des circuits spécialisés de section suffisante, de façon à alimenter des appareils tels qu’une machine à laver le linge ou un appareil de cuisson.

Il ne faut pas oublier les canalisations composées de fils souples anciens ou sous conduit métallique apparent, qui doivent être également remplacées. De manière générale, un matériel nouveau, portant la marque NF-USE, doit se substituer à tout matériel endommagé.

SCHEMA : LIAISON EQUIPOTENTIELLE DANS LA CUISINE (Source Promotelec)

Les compagnies de distribution d’eau remplacent les canalisations métalliques par d’autres en matériau isolant. Dès lors, il faut réaliser une liaison équipotentielle en cuisine, comme pour la salle de bains.

POUR EN SAVOIR PLUS…

« Guide de l’installateur », sécurité électrique de habitat existant (Visa Promotelec), association Promotelec, espace Elec, Cnit, BP 9, place de la Défense ; tél. : 01.41.26.56.60.

Les articles les plus lus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X