Enjeux Marseille

Des gonfalons de paix pour les migrants

Au fort Saint-Jean du musée des civilisations d’Europe et de la Méditerranée (Mucem), à l’entrée du Vieux-Port de Marseille, de singulières oriflammes orangées battent au vent du large. Elles ont été réalisées par le plasticien italien Gandolfo Gabriele David à partir de gilets de sauvetage, désormais symboles de la crise migratoire en Europe.

Cette installation intitulée We are here (« Nous sommes ici ») et installée sur la terrasse de la tour du roi René est visible jusqu’au 30 octobre prochain. Elle entend adresser, urbi et orbi , un message de fraternité, de solidarité, de tolérance et d’accueil en direction des migrants ballottés par les flots, victimes involontaires de la barbarie et des guerres…

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X