Architecture et urbanisme

Des fragments de ville supplémentaires

Qu’il s’agisse de bâtiments d’habitation, de maisons individuelles ou bien, comme dans ce dossier, d’anciens édifices à vocation industrielle, la plasticité de l’architecture ne laisse pas de surprendre. Etendre, surélever et démultiplier les usages : il s’agit chaque fois de donner forme et vie à de nouveaux programmes, en prenant pour appui un existant porteur des germes de son propre développement. Un travail de fécondation autant que d’hybridation et de greffe, dont le rejet ne pourra être évité qu’au prix d’une soigneuse analyse technique, architecturale et urbaine, dès lors que ce travail additionnel prend, comme dans ces opérations, des allures de fragment de ville à part entière… Un complexe commercial, hôtelier et musical perché sur un ancien silo à fèves de cacao à Hambourg. Un nouveau quartier parisien juché sur les monumentaux entrepôts Calberson du XIX e arrondissement. Une extension de musée formant place suspendue dans le lacis des rues de Rome. Partout, la quête de la hauteur et la course à la densification interrogent la valeur d’usage de l’architecture et son adaptabilité aux nouvelles exigences de la ville en devenir.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X