Management et prévention Ressources humaines

Des entreprises soucieuses de la vie privée des salariés

Les actions conciliant vie personnelle et vie professionnelle contribuent à la performance économique de l’entreprise. Illustration avec trois démarches d’employeurs du BTP.

Télétravail, flexibilité horaire, conciergerie d’entreprise… En les aidant à mieux concilier vie privée et vie professionnelle, l’entreprise y trouve autant son compte que ses salariés. En termes d’attractivité d’abord. Certains employeurs du secteur misent ainsi sur ce levier pour féminiser leurs effectifs. « Si le salarié se sent reconnu, traité comme une personne et non comme une ressource humaine, il donnera plus de lui-même, ce qui contribue à la performance économique et à la fidélisation », assure en outre Ariane Ollier-Malaterre, professeure de management à Rouen Business school.

Autre enjeu de taille : la prévention. « Quand on les allège, les salariés sont plus concentrés et présents à 100 % dans leur travail : cela permet de prévenir les fautes d’inattention et donc un éventuel accident du travail », relève la professeure. Dans le cadre de la lutte contre les risques psychosociaux, certaines entreprises mettent ainsi à disposition de leurs salarié(e)s des dispositifs d’assistance psychologique ou juridique. Dans le même ordre d’idées, la mise en place d’infrastructures logistiques permet de leur faire gagner du temps. « Si ces mesures apportent un confort de vie, il faut aussi s’intéresser au contenu du travail et combattre les organisations dévoreuses de temps, par exemple les réunions inutiles », réagit Pascale Levet, directrice technique et scientifique de l’Anact (1), pour qui un des enjeux se joue d’abord dans l’équilibre de travail. « Grâce à une maîtrise suffisante de son activité, le salarié doit pouvoir éprouver, à la fin de sa journée, un sentiment d’accomplissement, d’en être quitte avec son travail. »

Impliquer les élus

Ariane Ollier-Malaterre met en garde, de son côté, contre le risque d’effet pervers consistant à se montrer trop intrusif. « Certains salariés prennent le parti de passer beaucoup de temps au travail : il faut ainsi se garder d’apparaître comme trop normatif en évitant de les inclure contre leur gré dans la participation aux programmes. Attention également à l’équité entre membres d’une même équipe ou catégories de populations au sein de l’entreprise. » D’où la nécessité, selon Jean-Claude Delgenes, directeur général du cabinet Technologia, d’encadrer ces mesures par un accord. « Elles doivent être précédées d’un dialogue social avec les représentants du personnel et régies par un certain consensus : il s’agit de parvenir à des règles précises et accessibles à tous, qui doivent ensuite faire l’objet d’une communication aux salariés. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Temps de travail - Jouer sur la flexibilité

« La possibilité de consulter ses mails et d’être joint chez soi sur son BlackBerry nous conduit à être vigilants sur les risques d’empiétement sur la vie privée, pointe Sondos Ben Youssef, DRH de Cari. Sauf urgence et suivant les responsabilités de chacun, nous évitons les mails le week-end. » Les débats sur la conciliation travail-vie privée ont émergé avec des représentants du personnel. « C’est un travail commun. Nous avons notamment revu cette année notre accord ARTT. » Les salariés sur le chantier ne travaillent en principe pas le vendredi après-midi, ce qui leur dégage du temps pour leurs obligations personnelles. « Les impératifs de production n’autorisent pas toujours une certaine flexibilité : les managers doivent s’organiser avec leurs équipes. » L’accord permet aussi d’accoler des jours de RTT à des congés payés. « Cela permet à certains compagnons qui retournent dans leur pays d’origine de mieux profiter de leur séjour. » Avec le début de la crise en 2008, Cari a mené une campagne pour la prise des congés. « En raison des plannings de production serrés, les salariés ne les prenaient pas. D’où un risque de fatigue et de répercussion en termes de sécurité sur les chantiers. Cela rejoint ainsi un autre enjeu, qui vise à favoriser le bien-être au travail. »

Les moyens mis en œuvre

Introduction, dans l’accord ARTT, de la faculté d’accoler des jours de réduction du temps de travail aux congés payés.

ENCADRE

Assistance logistique - Simplifier les démarches de la vie courante du salarié

« Actuellement, comment vivez-vous votre équilibre entre vie privée et vie professionnelle ? » C’est la question posée aux salariés de GTM Bâtiment lors de leur entretien d’évaluation. « Pour l’instant, seuls les cadres et les Etam ont été interrogés, rapporte Sylvie Lloret, DRH. S’ils évoquent une certaine charge de travail, ces salariés disent globalement s’en accommoder en termes d’organisation et bénéficier, en contrepartie, d’autonomie. A l’origine, nous pouvions penser que les compagnons étaient moins touchés : ce n’est peut-être plus vrai aujourd’hui. “ Charge de travail ” ou “ productivité ” sont en effet des termes que l’on commence à entendre dans leurs propos. » L’impulsion de la réflexion vient du plan d’action contre les risques psychosociaux, dont un des axes vise à mieux concilier travail et vie privée. Démarches administratives, contrôle technique, doubles de clés ou encore présence d’un laboratoire d’analyse médicale, le personnel du siège a sous la main une palette de prestations. Une cellule d’écoute téléphonique permet, en outre, de s’entretenir avec des psychologues extérieurs à l’entreprise, en tout anonymat, de situations de mal-être au travail, mais aussi de problèmes privés. « Nous avons communiqué par affiches sur les chantiers pour faire connaître ce dispositif. » Autre mesure : accepter les demandes de temps partiel. « Les services travaux, qui comptent 28 % de femmes, sont notamment concernés. » C’est peu dire que cette organisation a d’abord suscité des inquiétudes quant au bon déroulement des chantiers. « Finalement, cela fonctionne très bien, même pour des postes importants au sein de la filière travaux ! Les salariés se sentent libres car, en cas de problème, ils peuvent être joints sur leur BlackBerry. »

LES MOYENS MIS EN ŒUVRE

Mise en place d’une conciergerie d’entreprise et d’un dispositif d’assistance psychologique.

ENCADRE

Organisation - Développer le télétravail

Plus question, chez Quille Construction, de prévoir des réunions après 18 heures. « Si cette mesure peut apparaître comme un gadget, elle contribue à l’évolution des mentalités, estime Jacques Cremer, DRH. Des progrès restent à faire sur cette tendance, propre au BTP, à prévoir des horaires de travail élastiques. » D’après une enquête de satisfaction menée en interne, l’articulation travail-vie privée arrive d’ailleurs en tête des éléments auxquels les salariés accordent le plus d’importance. Les enjeux ne manquent pas non plus pour l’entreprise. « Cette recherche d’un meilleur équilibre répond à un souci d’attractivité pour le BTP et d’image de l’entreprise, et à la volonté de féminiser davantage nos effectifs et de fidéliser nos salariés. » Parmi les mesures déclinées, la signature d’un accord sur le télétravail courant 2011. « Ce dispositif concerne surtout des cadres, notamment dans les filières techniques, travaux et QSE. Nous élargissons de plus en plus le périmètre du dispositif, qui exclut toutefois les compagnons, les chefs de chantier et les conducteurs de travaux s’ils sont seuls sur le chantier. » Le principe : après mise en place des conditions techniques et informatiques, et souscription d’une assurance, l’intéressé travaille une journée par semaine depuis son domicile. « D’où un gain de temps et d’énergie pour le salarié, qui fait l’économie des transports. Cette organisation est structurante, et lui permet d’accéder à un meilleur niveau de concentration. » Dans le cadre de mobilités géographiques, l’entreprise met aussi à disposition du conjoint du salarié, dans le cadre de sa recherche d’emploi, le concours de cabinets spécialisés. Autre mesure : l’élargissement du dispositif relatif au compte épargne-temps, où les salariés peuvent désormais accumuler jusqu’à sept jours de RTT. « Cela peut répondre à certaines situations difficiles, à des projets personnels, ou encore constituer un complément de salaire s’ils sont monétisés. »

LES MOYENS MIS EN ŒUVRE

Signature d’un accord sur le télétravail, et élargissement du dispositif relatif au compte épargne-temps.

(1) Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X