Edito

Des chiffres et des lettres

Mots clés : Démarche environnementale - Développement durable - Logement social

On connaissait les montres molles de Dali. Voici maintenant les chiffres élastiques.

50 égale 80, ou 100. Lors de l’examen du projet de loi sur le Grenelle de l’environnement, les députés ont adopté une disposition aux termes de laquelle le nouveau plafond (de 50 kWh/m2. an d’énergie primaire dans les constructions neuves à compter de 2012) pourrait être allégrement transpercé si cette énergie était de l’électricité.

Explication : l’électricité française, d’origine essentiellement nucléaire, présente un bilan plus avantageux que les autres sources d’énergie en termes d’émission de gaz à effet de serre.

C’est exact. Sauf qu’en pic de consommation, on doit compléter l’électricité nucléaire par de l’électricité issue de centrales fort polluantes. Comment en tenir compte dans le calcul du plafond sans le transformer en véritable usine… à gaz ?

Et va-t-on décider que seront affranchis de toute norme thermique les logements qui utiliseront une énergie primaire intégralement propre ? Par exemple celle qui serait issue des réacteurs à fusion nucléaire si le programme Iter aboutit ? Alors on pourrait construire pour pas cher des logements passoires en papier kraft… La sagesse est un peu revenue, puisqu’on parle maintenant de modulation du plafond, certes, mais modérée. Et de mode de détermination de ce plafond qui garantisse la qualité de conception énergétique du bâti.

17 égale 20. Le projet de loi sur le logement va-t-il renoncer à baptiser (comme aurait dit l’abbé Pierre) « logements sociaux » des logements qui n’en sont pas, pour que le fameux seuil de 20 % de la loi SRU soit apparemment respecté ? Oui, des logements sociaux qui n’en sont pas : sinon, pourquoi faudrait-il l’intervention d’une loi ?

50, 20 : ces chiffres sont abstraits, voire arbitraires. Mais il le faut, et s’y tenir ensuite mordicus. Autrement, il ne se passera pas grand-chose. Difficile à admettre lorsqu’il s’agit de cohésion sociale et de politique énergétique…

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X