Enjeux Eau

Des Assises pour réfléchir collectivement

Après la mobilité, place à l’eau. Lors du 100e congrès des maires, en novembre, le président de la République a considéré que le problème des réseaux d’eau était « le même que sur nos infrastructures [de transports, NDLR] : nous ne les finançons plus ». Alors, aux mêmes maux, les mêmes remèdes, des Assises sur le sujet seront organisées au deuxième trimestre. Une nouvelle saluée par la FNTP et le syndicat de spécialité Les Canalisateurs, qui attendait qu’une réflexion profonde soit menée sur le sujet : « Alors qu’il serait nécessaire de doubler les montants aujourd’hui investis pour permettre de renouveler des réseaux vieillissants, la tenue des Assises de l’eau, en réunissant l’ensemble des acteurs publics et privés, permettra de bâtir collectivement une vision réaliste des besoins criants d’investissements. » Un défi d’autant plus important pour le secteur que les ressources des agences de l’eau ne servent plus seulement à financer leurs réseaux, mais doivent notamment abonder les caisses de l’Agence française pour la biodiversité, comme le confirme la loi de finances pour 2018.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X