[TO] Règles techniques

Déroctage à l’explosif dans le port de Nice

Mots clés : Béton - Produits et matériaux - Transport maritime - Travail

Une paroi berlinoise vient renforcer le pied de quai fragilisé par le retrait des matériaux.

Début février, l’entreprise EMCC a commencé des travaux d’approfondissement des bassins du Commerce et des Amiraux dont la fin est prévu en août prochain. Le but de ce chantier est de porter leur profondeur respective à 9,40 m et 8,40 m (contre 8 m et 7,50 m actuellement), pour accroître leur capacité d’accueil et améliorer la manoeuvrabilité des bateaux. Le trafic avec la Corse et l’activité de croisière sont actuellement en pleine croissance.

Des navires de 180 m pourront accéder au bassin du Commerce. Un approfondissement qui passe par des travaux d’extraction d’environ 70 000 m3 de matériaux. Rencontrant pour partie des terrains rocheux, l’emploi d’explosifs pour le déroctage s’avère nécessaire, mais avec un luxe de précautions en raison des caractéristiques urbaines du site. Le plan de minage prévoit des tirs pour des ensembles de douze trous équipés chacun d’une charge unitaire de 2 à 3 kg, soit un total maximal de 36 kg par tir. Après une période d’essais, les tirs vont être effectués deux fois par jour (12 h et 17 h), durant environ 80 jours.

« La technique de tirs, l’optimisation des charges en fonction de la nature des terrains et la mise en place de deux systèmes d’enregistrement vont nous permettre de contrôler les vibrations induites et limiter les dommages à l’environnement », explique Hervé Christophe, responsable du projet chez EMCC.

Point particulier : l’approfondissement au droit du quai du commerce nécessite de conforter le pied du quai afin d’éviter l’affouillement des fondations par les turbulences des hélices. La solution retenue consiste à maintenir une banquette à la cote actuelle, en pied de quai, selon la technique de « paroi berlinoise » : forage en diamètre 650, pose de poutrelle H et de plaques de béton armé puis remplissage par béton immergé (voir schéma). La progression par étapes successives évite de déstabiliser l’assise du quai.

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage : Etat/DDE 06

Maître d’oeuvre : DDE 06/ Service maritime et hydraulique.

Entreprise : EMCC (Entreprise Morillon Corvol Corbot, agence d’Avignon).

Coût : 21,3 millions de francs TTC.

SCHEMA : coupe du quai de commerce

Après destruction du béton de maintien de l’appareillage en pied de quai et dragage sur une épaisseur de 1,40 m, une paroi berlinoise est posée à une distance de 1 m du quai puis remplie de béton pour éviter l’affouillement des fondations.

Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X