Enjeux Etats-Unis

Démolition chirurgicale

Oubliez les explosions spectaculaires, le foudroyage de l’ancien pont Kosciuszko s’apparente à un méticuleux débitage au scalpel. Le 1er octobre, deux tronçons de 472 m de cet ouvrage new-yorkais ont été abattus. Ils reliaient depuis 1939 les quartiers de Brooklyn et du Queens. L’opération a nécessité 944 charges explosives et 1 600 découpes préalables afin d’affaiblir la structure en acier. Le tablier principal, qui enjambait l’estuaire de Newtown Creek, avait été retiré le 25 juillet. L’espace libéré accueillera en 2019 un nouveau pont, semblable à celui qui longe déjà la construction détruite.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X