[TO] Règles techniques Démolition

Déconstruction complexe d’une tour dans Paris

Mots clés : Hôtels et pensions de famille - Second oeuvre

Fermé en 2012, l’hôtel Pullman Paris rive gauche est en phase de déconstruction. Un chantier d’envergure, aux problématiques multiples, mené par Genier-Deforge, aux portes de Paris.

C’est un chantier spectaculaire que mène, dans le XVe arrondissement de Paris, Genier-Deforge, entreprise de démolition, filiale de Colas Ile-de-France Normandie. Le bâtiment est prestigieux . Il s’agit de l’ancien hôtel Pullman Paris rive gauche. Il est imposant puisqu’il culmine à 80 m de haut, et complexe car composé d’un noyau à R + 27, d’une aile à R + 21, d’une autre à R + 23 et de deux niveaux de sous-sol. Enfin, le chantier est situé dans un environnement urbain extrêmement dense, ce qui a influé sur les techniques de déconstruction. « Nous avons tout de suite écarté le foudroyage. Dans le périmètre de sécurité que nous aurions dû instaurer au moment du tir se trouve le boulevard périphérique, qu’il aurait fallu interdire à la circulation, et un grand centre de loisirs, l’Aquaboulevard à évacuer. Impensable », explique Fabrice Moreau, chef d’agence chez Genier-Deforge. Le démolisseur a donc proposé une technique mixte. Le haut du bâtiment a été démoli par écrêtage, c’est-à-dire grignoté de l’intérieur par de petits engins qui descendaient au fur et à mesure de l’avancement. « L’architecture, avec ces deux ailes reliées à un noyau, formait deux encoches dont nous nous sommes servis comme trémie d’évacuation. Après en avoir renforcé les parois à l’aide d’un filet de confortement posé par des cordistes, nous y faisions tomber les gravats », se souvient Fabrice Moreau.

Etage par étage, le bâtiment perd de sa hauteur

Méthode longue, l’écrêtage a dû être effectué par Genier-Deforge en deux postes, même le samedi. Petit à petit, le bâtiment est descendu jusqu’au niveau R + 13. Là, changement de technique : une pelle de démolition géante est arrivée sur le chantier, une Komatsu PC1200 équipée d’un bras de démolition de 55 m, la plus grande de France. « La cadence n’est plus la même », sourit Fabrice Moreau en jetant un œil sur les blocs de béton qui dégringolent sous l’effet de la pince. Au sol, ces blocs sont repris à la pelle, réduits à l’aide d’un broyeur à béton, déferraillés, puis évacués. La Seine, toute proche, aurait pu constituer un bon moyen de transport pour les quelque 70 000 t de béton de démolition que va générer finalement ce chantier ; en réalité, « ils partent par camion chez SMS, une plate-forme de traitement et de recyclage de Colas Ile-de-France Normandie qui n’est pas raccordée au réseau fluvial ». La dernière étape du chantier va consister à détruire les pieux et les fondations à l’aide de marteaux hydrauliques et de dents de déroctage. En janvier 2015, l’opération de déconstruction sera achevée. Un nouveau chantier débutera immédiatement pour construire le bâtiment qui abritera, entre autres, le siège de la mutuelle d’assurance SMA.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

C’est un chantier complexe sur lequel nous avons utilisé plusieurs techniques. Le plus délicat a été la phase d’écrêtage et la mise au point au fur et à mesure de la protection collective entourant le bâtiment, que nous démontions.
Bruno NÉri, conducteur de travaux chez Genier-Deforge

ENCADRE

Les étapes du chantier

Juin 2012 : fermeture de l’hôtel
Août 2012 : début du curage
Mars 2014 : début de la déconstruction
Janvier 2015 : fin de la déconstruction
Février 2015 : début de la construction
Eté 2017 : livraison du nouveau bâtiment

ENCADRE

Les chiffres clés

80 mètresde haut pour le bâtiment R + 27
70 000 tonnes de béton à évacuer
55 mètres hauteur record du bras de la pelle utilisée

ENCADRE

Fiche technique

Maître d’ouvrage : groupe SMA. Promoteur : Bouygues Immobilier. Titulaire du lot démolition : Genier-Deforge.

Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X