Régions Savoie

Cure d’embellissement à Brides-les-Bains

La station thermale de Brides-les-Bains (Savoie) déploie un programme d’investissement de 6 millions d’euros pour la réalisation d’une dizaine d’aménagements. « Ces opérations de mise aux normes, d’embellissement et de développement de nos équipements publics visent à répondre aux attentes de la clientèle touristique et de notre population permanente », explique Guillaume Briland, son maire. D’un montant de 4 millions d’euros, le chantier le plus conséquent est celui d’une salle multi- activité de 2 000 m² dont les fondations sont constituées par 202 micropieux. Doté d’un parking semi-enterré de 46 places, l’équipement comprend une salle polyvalente de 655 m², une scène et des gradins rétractables, une cuisine équipée, un bar… Il pourra ainsi accueillir, entre autres, des séminaires et des congrès professionnels.

Les thermes mis en valeur. Conçu par CBXS Architecture, il est constitué d’une ossature bois montée sur une infrastructure béton. Cet ensemble compact à l’écriture architecturale sobre et contemporaine sera recouvert de cassettes métalliques aux teintes cuivrées et de liteaux de bois rectifié venant casser l’aspect monolithique de la façade. La réhabilitation de la galerie de la source et de la buvette thermale sera, elle, engagée en novembre 2017 pour une livraison en mars 2018. Les travaux vont porter sur le remplacement des structures métalliques porteuses qui se trouvent dans un état de dégradation avancée, la réalisation d’un nouveau dallage, le réaménagement intérieur de l’ensemble des commerces et de la buvette, et la mise en place d’un nouvel éclairage.

L’espace public Trésal, attenant aux thermes, ainsi que la passerelle assurant la liaison avec le centre-ville seront également requalifiés et embellis. La mairie a encore prévu de réaménager le parc thermal, de refondre la signalétique touristique, de sécuriser les ressources thermales… Ce plan d’investissement communal accompagne la modernisation et l’extension des thermes qui sont réalisées par la compagnie Lebon, gestionnaire de l’établissement. Ces travaux de 14 millions d’euros, lancés fin 2016, doivent prendre fin en mars 2018.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X