Régions

Cran-Gevrier Poursuivre la conquête du centre-ville

Les travaux avenue de la République et place de la Comédie constituent une étape importante dans la constitution engagée en 1982 du centre-ville de Cran-Gevrier, une commune de 17 000 habitants disséminés dans une mosaïque de quartiers disparates.

« L’actuel chantier de 33 millions de francs associe trois réalisations différentes », explique Jacques Poulet, le maire. Un projet qui comprend le transfert du supermarché Casino, déterminant pour la vie et l’attraction du centre-ville, un programme de 34 logements locatifs Sonacotra et un parking public. « Casino a accepté d’intégrer le magasin dans l’ensemble immobilier dont l’architecture n’est pas habituelle. »

La livraison du clos et du couvert est prévue le 4 août, ce qui permettra à Casino de réaliser les aménagements intérieurs pour une ouverture au public début décembre.

La double vocation administrative et commerciale de la place est confortée par le transfert de la poste à l’automne et l’installation, à suivre, de la police nationale.

La poursuite de l’aménagement du quartier passera ensuite par la réalisation d’un centre à vocation culturel dont le programme, à l’étude, fera l’objet d’un concours lancé vraisemblablement en fin d’année. Le transfert de l’hôtel de ville sur une île de la rivière du Thiou aux berges aménagées marquera, à l’horizon 2000, la fin de la réalisation du nouveau centre-ville.

ENCADRE

Les acteurs

La société d’équipement et de développement (SED) de la Haute-Savoie coordonne l’opération et la maîtrise d’oeuvre pour le compte de la commune sur la surface commerciale (11,3 millions) et le parking public souterrain (11,3 millions). La Sonacotra assume la maîtrise d’oeuvre de la résidence de logements (6 millions).

Aux côtés du cabinet d’architecture Sobotta interviennent deux bureaux d’études : Seralp Bâtiment pour la conception technique et la direction des travaux, et CEP pour le contrôle technique et la coordination SPS (sécurité, protection et surveillance). SAEC et Caldaralo réalisent le gros oeuvre et coordonnent les autres travaux. Quatre jeunes bénéficient d’une convention d’insertion sur ce chantier.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X