[TO] Règles techniques

Couverture : à la recherche des imitations

Mots clés : Information - communication - événementiel - Produits et matériaux - Second oeuvre

-TBF imite la lauze, et Redland nuance les toitures traditionnelles.

Recherche de matières, recherche d’aspects, simplicité de pose, les fournisseurs de produits de couverture travaillent les composants de toiture pour améliorer leur esthétique et résoudre les pathologies traditionnelles.

On a déjà pu apprécier les capacités des fournisseurs de produits de couverture à base métallique et à revêtement minéral à imiter les couvertures en terre cuite. C’est maintenant le tour du tuilier charentais TBF de lancer les éléments Tuilauze en terre cuite. Cette imitation des lauzes de pays d’Auvergne, de Normandie ou des Alpes-Maritimes a été conçue, dès 1995, avec le concours des architectes des Bâtiments de France. D’un pureau de 194 mm et disponible en largeurs de 397 et 199 mm, elle présente le bout écaillé et l’aspect de pierre taillée du matériau original. Elle présente le double intérêt d’être légère, « seulement » 50 kg/m2 , et peu onéreuse (leur prix est deux fois inférieur aux dalles naturelles). Les teintes pierre, ardoise ou naturelle sont produites par l’application d’un enrobé satiné sur le biscuit avant cuisson. « Chaque chantier impose un traitement particulier, souligne Jean-Michel Dufeau, responsable technique chez TBF. L’intérêt de ce type de produit est aussi de pouvoir fournir les accessoires de couverture, notamment les rives, réalisées sur-mesure en atelier. »

Chez Redland, le revêtement des tuiles en béton Evolution avec le Topland résout les problèmes de durée de vie et de résistance de la toiture aux cycles geldégel. Cette évolution technique repose sur l’application, sur le béton moulé d’une couche de composite Topland. Celui-ci intègre dans sa fabrication du ciment blanc, des pigments et des adjuvants. L’intérêt à la fois de ce surfaçage d’environ 1 mm est esthétique et technique. La résistance à l’abrasion est telle que Redland l’estime à plus de trente ans ; la résistance au gel atteindrait cinquante ans. « De telles caractéristiques permettent une utilisation dans les régions où les toitures sont agressées par les intempéries et soumises à une forte pollution. » En outre, Redland a élaboré une gamme de teintes adaptée aux styles régionaux.

Aux douze coloris définis par Jean-Philippe Lenclos de l’Atelier 3D Couleurs s’ajoutent des effets chromatiques nuancés, en camaïeu et contrastés qui élargissent les palettes de rendus chromatiques. Ce choix de couleurs est aidé d’une gestion de production assistée par ordinateur autorisant des varitions de teintes sur chaque tuile. Ce qui permet de les mélanger sur les palettes et de simplifier, par la suite, le chantier par une pose à la volée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X