Régions Champagne-Ardenne

Coup de neuf sur les lignes capillaires

Huit chantiers concrétisent le plan d’entretien et de modernisation initié en 2016 en Champagne-Ardenne pour les lignes de fret ferroviaire dites « capillaires », qui ne desservent que quelques clients industriels, mais importants. Les travaux concernent 260 km de voies sur les 429 km de ce réseau dans l’ancienne région : rénovation du ballast, remplacement des traverses, intervention sur les ouvrages d’art, débroussaillage des voies. Cinq chantiers ont démarré en 2016 ou cette année, deux seront lancés l’an prochain et un en 2019. L’enveloppe budgétaire se compose de 21 millions d’euros pour la rénovation des voies et de 15 millions pour leur maintenance pluriannuelle.

Cofinancement des utilisateurs. Afin de financer le service fret déficitaire, le maître d’ouvrage SNCF Réseau a sollicité les chargeurs (entreprises utilisatrices) pour contribuer aux travaux de maintenance. La puissante agro- industrie régionale, Eurovia et ArcelorMittal en font partie. Les entreprises verseront une participation de 2 euros par tonne transportée, soit un total annuel de 1,8 million d’euros.

Les huit lignes concernées transportent l’équivalent du chargement de 40 000 camions par an. La Champagne-Ardenne possède de loin le plus grand réseau capillaire du Grand Est, celui-ci se limitant à 148 km en Lorraine et 58 km en Alsace.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X