Régions

Côte-d’Or La SNCF lance la plate-forme bimodale de Perrigny

Mots clés : Politique des transports - Transport ferroviaire

Le projet de plate-forme multimodale à Perrigny-lès-Dijon (Côte-d’Or) est sur les rails. Une convention-cadre, récemment signée entre la SNCF, maître d’ouvrage, et les collectivités locales, définit les modalités de financement de ce chantier rail-route estimé à 50 millions de francs.

Si l’enquête d’utilité publique dont le lancement est prévu pour septembre se déroule normalement, les travaux devraient démarrer au début de l’été 1998 (consultation des entreprises au printemps) pour une mise en service l’été suivant.

Récemment présentée à la population, cette plate-forme bimodale est destinée à remplacer celle de Porte-Neuve, au centre-ville de Dijon, en voie de saturation. Implanté à proximité de la gare de triage de Gevrey-Chambertin et de l’autoroute A6, le chantier de transbordement aura une capacité de 60 caisses par jour et une zone de collecte de 50 à 70 km.

Plate-forme imperméable

Le point le plus sensible du projet concerne la présence d’une nappe phréatique qui alimente en eau potable 50 000 habitants du sud de l’agglomération dijonnaise. « Nous avons retenu les solutions techniques optimales pour protéger la nappe », précise Georges Devaux, directeur régional de la SNCF. La plate-forme sera rendue imperméable par une géomembrane, placée sous le réseau d’évacuation jusqu’à un bassin de rétention d’une capacité de 2 000 m3. En outre, un système de régulation permettra de limiter le débit de rejet à son niveau actuel.

Le financement (hors équipements et infrastructures d’accès) est assuré par l’Etat dans le cadre du contrat de Plan (40 % du coût prévisionnel), la SNCF (30 %), le conseil régional de Bourgogne (20 %), le district de l’agglomération dijonnaise et la CCI de Dijon (5 % chacun).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X