Régions

Côte-d’Or Deux restaurations de monuments historiques remarquées

La chapelle des élus, à Dijon, et le château de Grosbois ont suscité deux distinctions professionnelles pour la qualité de leur restauration : un prix départemental des Rubans du patrimoine pour la première, le trophée Aléonard 2008 pour la seconde.

Au sein du palais des ducs de Bourgogne, les entreprises locales Jacquet, Hory Marçais, Les Charpentiers de Bourgogne, Louet et Weinling ont remis à neuf l’édifice du XVIIIe siècle. Un gommage à la pâte de latex préserve les enduits d’origine. Les boiseries abîmées sont remplacées. Les dalles du sol intègrent le chauffage. Un double vitrage renforce les vitraux. La Ville de Dijon a financé l’opération de 950 000 euros, sous maîtrise d’œuvre d’Éric Pallot, architecte en chef des Monuments historiques de Côte-d’Or.

A Grosbois, le couvreur-zingueur Barbaud de Corrombles (Côte-d’Or) redonne au château classé du XVIe siècle sa couverture d’origine en tuiles. La charpente masquée par des combles plâtrés a été remplacée pièce par pièce avec du chêne de la Nièvre.

Le jury du fabricant de tuiles Koramic, organisateur des trophées Aléonard, a remarqué les finitions en cuivre, les girouettes et les lucarnes en œil-de-bœuf. Le chantier a duré un an et demi. Cette entreprise de dix salariés réalise 20 % de son activité dans la restauration des Monuments historiques.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X