Actualité

CORSE L’économie au centre du scrutin régional

Avec 1,98 milliard d’euros dont 777,3 millions d’euros pour la modernisation des infrastructures de transport (routes, ports, aéroport et chemin de fer), le programme exceptionnel d’investissements (PEI) est «le» chantier de la prochaine mandature et la pierre angulaire des programmes des 19 listes en présence. La nécessité d’obtenir de l’Etat un étalement au-delà des 15 ans prévus et de « ne pas sous-utiliser ces crédits » fait l’unanimité, du radical Paul Giacobbi à Camille de Rocca Serra (UMP) en passant par le communiste Dominique Bucchini. Mais tous les candidats ne sont pas d’accord sur les chantiers à entreprendre. Ainsi l’aménagement du tunnel de Vizzavona – de 100 à 250 millions d’euros selon les projets – prioritaire pour José Rossi (UMP dissident) fait débat. De même, de l’ajustement de la loi Littoral, indispensable pour le libéral Jérôme Polvérini et pas concevable pour Emile Zuccarelli. Ni pour les nationalistes qui craignent la « spéculation immobilière ».

Budget primitif : 457,41 millions d’euros Investissements : 156 millions d’euros

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X