Régions

CORSE-DU-SUD Tripler la capacité du port de Propriano

Mots clés : Tourisme - Transport maritime - Travail

Unchantier regroupé en dix lots

Lancée par le Yacht club international du Valinco, l’opération de réfection et de restructuration des infrastructures, et des équipements du port de plaisance de Propriano, mobilise depuis octobre les entreprises ETI de La Valette (Var), maître d’oeuvre des travaux portuaires, et DGET de Marseille (13), maître d’oeuvre des travaux maritimes. Supervisé par le bureau de contrôle Apave d’Ajaccio (2 A), le chantier a été regroupé en 10 lots.

Dans le bassin ouest, il est notamment prévu de procéder aux réparations en sous-face de la structure en béton armé existante par enduction des zones dégradées, de réaliser, en vue de la création dans le port de commerce d’un 4e gabion d’appui pour des ferries de 150 m, un second ouvrage brise-clapot de 70 15 ml, de créer un quai sud en enrochements sur 125 ml, et de démonter la panne des pêcheurs pour y installer 5 pontons en structure aluminium.

Dans le bassin central, le Yacht club, délégataire du service public jusqu’en 2025, s’est engagé à réparer et daller le quai Saint-Erasme, créer une liaison hydraulique avec le bassin ouest, effectuer des dragages à 2,50 m, et aménager une panne fixe devant la capitainerie pour accueillir des unités de 18 à 35 m.

Enfin, dans le bassin est, la station d’avitaillement sera déplacée pour être attribuée aux services de secours et de service public, et un quai ancré de 150 m sera construit, parallèlement à la protection de l’avant-port et à la rénovation de la grande digue. Par ailleurs, la réalisation des boutiques devrait débuter en avril, sous la maîtrise d’oeuvre de l’entreprise BEH de Sartène (2 A). Estimée à 10 millions d’euros, cette opération illustre le nouveau dynamisme que l’Agence du tourisme de la Corse (ATC) souhaite impulser dans le secteur des industries nautiques, dont les retombées économiques sur l’île dépassent actuellement 80 millions d’euros. De fait, son financement par la souscription des contrats d’usage des postes d’amarrage – 429 à terme au lieu des 150 actuels – pourrait bénéficier d’une subvention de l’ordre de 305 000 euros. Pour Danielle Quilichini, président du Yacht club, il ne fait déjà aucun doute que l’achèvement des travaux, prévu pour 2005, permettra à Propriano de se positionner comme une « escale phare » de la Corse.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X