Actualité

Construction La conjoncture se dégrade, avertit Euler Hermès SFAC

Numéro un de l’assurance-crédit en France, Euler Hermès SFAC s’inquiète de la dégradation de la rentabilité de la construction. L’augmentation de 22 % des impayés entre avril 2007 et avril 2008 lui fait prédire un accroissement du nombre des défaillances d’entreprises, qui devrait passer de 12 000 en 2007 à 13 000 en 2008. Celui-ci se combinerait à une baisse des volumes (recul des mises en chantier, décélération des crédits à l’habitat, etc.) à compter du deuxième semestre 2008. La filiale des AGF n’hésite pas à prévoir une « sortie de crise » pour le début de 2010.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X