Actualité

Construction durable Premier bilan carbone pour une LGV en construction

Le 25 septembre, l’Ademe, RFF et la SNCF ont présenté les résultats du bilan carbone de la LGV Rhin-Rhône, 140 kilomètres en construction entre Dijon et Mulhouse. Le périmètre d’études est très large. Toutes les émissions de gaz à effet de serre (GES) ont été recensées : de la conception à la construction (infrastructure et nouvelles gares), en passant par les trente rames de TGV supplémentaires et les installations de maintenance. Ce calcul a été complété par les estimations d’émissions de GES durant les trente premières années d’exploitation commerciale de la ligne à compter de décembre 2011. Premier enseignement : durant ces trente années, 1,9 million de tonnes équivalent CO2 seront émises, dont 42 % en provenance des travaux initiaux de construction. Preuve que les efforts réalisés à la conception et durant le chantier sont loin d’être anecdotiques.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X