Régions

Conseil régional : premier bilan de l’inspection générale

Mots clés : Collectivités locales - Education - Services urbains - Transport collectif urbain

Créée en février 1996, l’inspection générale des services de la région d’Ile-de-France, dont la direction a été confiée au préfet Henri Rouanet, vient de présenter son premier rapport d’activité.

Globalement, en un peu plus d’un an, elle a engagé et, pour l’essentiel, mené à terme, quinze missions de conseil, de contrôle, d’inspection et de médiation tandis que dix démarches d’évaluation des politiques régionales sont en cours, soit sous sa seule responsabilité (apprentissage, insertion des jeunes sans qualification, polyvalence des lycées…) soit en partenariat avec l’Etat (transports en commun et routes, politique de la ville…).

« Notre travail a eu des retombées financières, budgétaires et institutionnelles », se félicite le chef de l’inspection générale. A la demande de Michel Giraud, président du conseil régional, le préfet Rouanet a notamment participé, aux côtés de la direction des transports et de la circulation, à une expertise des demandes de financements supplémentaires pour le projet Météor. La délégation régionale ayant pu infléchir la position de la RATP et de ses sous-traitants, la région a obtenu à son avantage un « recalage » des évaluations (-140 millions de francs en crédits de paiement sur le budget 1996).

C’est aussi à la suite du rapport sur les procédures de passation des marchés publics relatifs à la construction et à la rénovation des lycées, que la région a décidé créer une direction des affaires juridiques.

Le conseil régional d’Ile-de-France a été la première collectivité territoriale de droit commun en France à se doter d’une telle structure. Depuis, le conseil général des Hauts-de-Seine a mis en place une mission d’inspection et d’évaluation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X