Prix

Connaissez-vous le Pritzker Prize ?

Mots clés : Architecte - Architecture - Maîtrise d'œuvre - Produits et matériaux

Les felicitations personnelles de Claude Parent à Jean Nouvel

Connaissez-vous le Pritzker Prize ?

C’est un jeu à la mode.

Très simple, facile à comprendre, même pour les architectes à qui il est exclusivement réservé.

Il s’agit de choisir un lauréat parmi quelques centaines de milliers de postulants à travers le monde.

Un jury. Un gagnant.

Que faut-il faire pour participer ?

Rien.

Rien que s’acheter une bonne chaise ou un fauteuil, ou une banquette-lit et attendre. Attendre des heures, des années, assis sur son siège… à côté du téléphone !

Pas de dossier à fournir, pas d’exposition, ni de catalogue, de coupures de presse etc.

Pas d’agitation intempestive.

L’attente !

Encore faut-il savoir attendre.

Apprendre à attendre, ce qui n’est pas donné à tout le monde.

Certains trépassent, d’autres deviennent fous ou malades d’impatience. Or, comme on le sait, les meilleurs sont toujours ceux qui survivent.

Sachez aussi qu’obtenir le Pritzker c’est un boulot à plein-temps ; boulot beaucoup plus dur que de gagner le gros lot au Loto national, et même plus ardu que de siéger sous la coupole de l’Institut de France par la porte étroite de l’Académie des Beaux-Arts. Car dans cette longue attente du fil téléphonique, de l’onde du portable, voire du mail salvateur, il faut avant tout dominer son angoisse et, au risque de l’infarctus précoce, trouver un fort dérivatif. L’alcool ne suffisant pas, les drogues étant déconseillées, le mieux est de penser aux sous, aux cent mille dollars de...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 179 du 01/05/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X