Régions

Compiègne L’arrivée de l’Escom renforce le pôle agro-ressources de l’université

Mots clés : Béton - Enseignement supérieur

Avec quinze mois de délai entre le début des études et la livraison de l’Ecole supérieure de chimie organique et minérale (Escom), prévue le 18 août, le promoteur Sodearif a imposé « une série de réunions à un rythme soutenu, associant tous les partenaires de la construction et les utilisateurs, expose Florence Desnot, chargée du dossier au cabinet Rémon. Nous avons mené de front toutes les études pour accélérer le démarrage du chantier par la société Brézillon ».

L’Escom s’étend sur 2 700 m2 shon et peut recevoir jusqu’à 500 étudiants. L’architecte a choisi un bâtiment compact de 12 m de haut, aux façades en châtaignier non raboté enchâssées dans un volume en béton brut. L’école vient se poser à côté de l’université de technologie de Compiègne (UTC), au cœur de la ZAC de Royallieu.

Cet ancien camp militaire de 22 ha, redessiné par Arval, agrafe en effet le quartier universitaire et tertiaire avec la zone Anru du Clos de roses, tout en élargissant le centre-ville.

L’extension de l’université ouvre de nouvelles liaisons vers la ville historique et vers l’Oise. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre de la diversification des habitations, d’une démolition de 236 logements sociaux, et de l’implantation d’équipements publics comme le mémorial de la Déportation ainsi qu’un pôle petite enfance. L’agglomération de Compiègne prévoit également de bâtir deux résidences universitaires près de l’Escom et de l’UTC.

Ces investissements étant inscrits dans le cadre du renforcement du pôle de compétitivité agro-ressources, la région, le département et l’agglomération se partagent les travaux à parts égales (5,7 millions d’euros HT).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maître d’ouvrage : Escom.

AMO : IDF2FC.

Promoteur : Sodearif.

Maîtrise d’œuvre : Michel Rémon (architecte), Trouvin (BET).

Entreprise générale : Brézillon (Bouygues Construction).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X