Régions

Communauté urbaine de Strasbourg Unanimité pour la ZAC Etoile

-La commission d’enquête publique a rendu un avis favorable au nouveau plan d’aménagement..

« Les grues entreront en service à la fin 1999 sur le multiplexe et le commissariat de police. Elles poursuivront leurs manoeuvres l’an prochain sur le conservatoire, les premiers bureaux et les premiers logements de la ZAC Etoile. » Roland Ries, maire et président de la communauté urbaine de Strasbourg, a annoncé cette perspective après avoir pris connaissance de l’avis favorable délivré le 9 mars par les trois commissaires enquêteurs chargés de l’enquête publique sur le plus grand projet d’urbanisme de l’actuel mandat municipal.

L’unanimité de la commission prolonge celle des conseillers municipaux et communautaires. Tous ont approuvé le nouveau plan d’aménagement de zone dessiné par les concepteurs locaux Tekton Architectures et Alfred Peter (paysagiste). Cette équipe de conception a succédé à l’Italien Gregotti, sans remettre en cause l’essentiel du programme initial (voir l’encadré ci-dessous).

Certes, le multiplexe Cité Cinés d’UGC et la patinoire – dont la ville lancera le concours en avril – sont sortis du périmètre de la ZAC. De même, la construction des commerces n’interviendra qu’après les autres chantiers.

La desserte de cette ZAC, située au centre de la future agglomération transfrontalière Strasbourg/Kehl, se trouve au coeur de l’une des prochaines questions à trancher par les élus : le tramway transfrontalier quittera-t-il la place de l’Etoile en traversant Neudorf, ou empruntera-t-il la RN4 ?

«Nous lancerons très prochainement une étude sur ce sujet. Plus audacieuse, la seconde solution privilégierait la desserte d’une future zone urbaine, qui garde aujourd’hui encore l’apparence d’un no man’s land », commente Roland Ries.

140 000 mètres carrés à construire

L’aménagement des 17 hectares de la ZAC Etoile comprend 140 000 m2 de construction dont : 18 900 m2 d’équipements publics, 47 600 m2 de logements, 28 800 m2 de bureaux, 3 500 m2 d’hôtels et 23 000 m2 de commerces.

PHOTO : Roland Ries, maire et président de la CUS : «Bientôt une étude du tracé du tramway».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X