Entretien

Colleville-sur-Mer. Un cimetière américain à la pointe des technologies

Mots clés : Établissements de culte, funéraire - Funéraire

Une machine équipée de sonars tond le gazon en chevauchant les alignements de croix sans les abîmer. Sur les espaces les plus piétinés par les 2 millions de visiteurs escomptés pour 2014, un substrat artificiel remplace le sol classique.

Tirée par un tracteur 2720 John Deere HST, la machine chevauche un des longs alignements de croix – et d’étoiles de David – de marbre blanc immaculé, dressées sur le tapis vert de gazon ras. Cette tondeuse hors normes dispose de quatre petits plateaux de tonte ronds, de la taille de roues de scooter, dont deux escamotables. Ces équipements de coupe détectent la présence d’une stèle grâce à des sonars.

Technologie viticole.

Docilement, les deux plateaux garnis de protections antichocs s’écartent alors légèrement pour épouser exactement le pied de la croix et couper le gazon vert aux 3,5 cm de hauteur réglementaire. Puis, une fois l’obstacle passé, ils se rejoignent pour continuer leur ouvrage ; avec les deux plateaux fixes extérieurs, ils tondent ainsi une bande d’une cinquantaine de centimètres de part et d’autre des stèles. « Cette machine conçue pour l’entretien des vignes a été adaptée aux besoins du mémorial », indique Olivier Gassion, responsable de la bonne conservation végétale de cet impressionnant lieu de mémoire au pied duquel roulent les vagues de la Manche. Elle intervient en même temps que trois autres tondeuses : deux à plateaux décalés qui évitent le phénomène d’orniérage à force de...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 374 du 10/11/2014
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X