Enjeux Logement

Coliving, la coloc réinventée

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Gestion immobilière - Tourisme

Des résidences à la frontière de la location en commun et de l’hôtellerie débarquent en France.

Points de mire des promoteurs : les jeunes actifs.

Inspiré des offres déployées aux Etats-Unis (WeLive) et au Royaume-Uni (The Collective), le « coliving » est en passe de s’imposer dans le paysage immobilier hexagonal. Cette forme d’habitat communautaire entend réunir les atouts de la colocation, des résidences étudiantes et de l’hôtellerie. Au sein d’un immeuble aménagé en ce sens, les locataires disposent de studios de 16 à 30 m2, meublés et indépendants, incluant une chambre, une kitchenette et une petite salle de bain. Intégrés au sein d’un ensemble d’appartements, ils partagent des espaces domestiques communs, tels qu’une cuisine et une laverie. A ceci s’ajoutent d’autres lieux mutualisés à l’échelle de l’immeuble : piscine, restaurant, jardin… Pour la plupart ouverts au public extérieur.

Signe d’une tendance profonde, tous les acteurs multiplient les projets de coliving. Ainsi, Quartus vient de lancer deux offres :

« Livinghomes by Quartus », pour les jeunes actifs, et « The Opener », à destination des étudiants. La société a déjà initié une dizaine d’opérations à Paris et en Ile-de-France, et souhaite en développer à Bordeaux, Lyon, Toulouse, Marseille et Nice. De son côté, Redman livrera, en juin, « At Home » pour l’incubateur de start-up Station F. Ce programme de 11 000 m2 comprend une résidence de 100 appartements à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). Quant à BNP Paribas Real Estate, lauréat du concours « Inventons la métropole du Grand Paris » avec 17&CO, il bâtira une auberge de coliving de 4 000 m2 à la porte de...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5976 du 18/05/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X