Technique et chantier

Cloisons Nouvelles plaques de parementpour les locaux très humides

Mots clés : Produits et matériaux - Second oeuvre

Deux industriels sortent simultanément leur nouveau parement, l’un à base de ciment, l’autre constitué de plâtre, pour cuisines, salles de bain, piscines, etc. Ces systèmes attendent leurs avis techniques.

Rapide, légère, flexible et garante de chantiers propres, la construction sèche a le vent en poupe. Deux nouveaux produits viennent enrichir l’offre de cette filière pour des usages en locaux très humides.

Sous le nom d’Hydropanel, Eternit lance une plaque composée de ciment pour 40 %, de fibres et d’additifs (dont du mica) pour le reste. « Ce matériau est imputrescible, incombustible et présente une haute dureté. Sa mise au point a réclamé pas moins de trois années de travail », indique Franck Latreille, chef du service technique et développement de l’entreprise.

Conformes aux exigences de la norme EN 12 467, ces nouvelles plaques sont disponibles en 12 mm, 9 mm ou 6 mm d’épaisseur (et en 1,08 à 3,60 m2 de surface). Elles seront de préférence mises en œuvre dans les cloisons, les sols ou les plafonds des espaces particulièrement humides, telles que les cuisines, salles de bains, piscines, etc. « Leur résistance aux chocs s’élève à 240 joules sans fissuration et à 500 joules sans perforation, précise Franck Latreille. Et en charge ponctuelle, les tests d’arrachement du CSTB ont montré qu’elles pouvaient supporter jusqu’à 180 kg. »

Qualité de l’air préservée

Avec 30 à 68 dB d’affaiblissement ces éléments de construction affichent par ailleurs une bonne isolation acoustique, complétée par une tenue au feu qui leur permet d’être intégrés à des systèmes devant résister au minimum 120 minutes (classement A2, s1-d0). Menés par le laboratoire Eurofins Environnement, les tests d’impact sur la qualité de l’air intérieur se sont quant à eux soldés par des valeurs d’émission largement inférieures aux limites définies par l’Afsset (Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail).

Concrètement, le professionnel aura le choix entre deux mises en œuvre possibles selon le type de finition : avec un mortier joint renforcé de fibres de verre (Hydropanel-filler) pour la jonction des plaques à bords amincis, ou avec un mortier de finition (Hydropanel-finisher) en cas de pose de papier peint ou de peinture. « Plusieurs avis techniques seront rendus d’ici à la fin de l’année et courant 2009 », assure Franck Latreille. Dernière précision : la plaque Hydropanel sera vendue entre 8,50 et 20 euros HT (hors accessoires) selon l’épaisseur et le format.

De son côté, Lafarge Plâtres s’apprête à commercialiser en France une nouvelle plaque de plâtre baptisée Prégy Wab (Wet Area Board), une solution technique spécialement conçue pour les locaux humides collectifs classés EB C, ainsi que les cuisines et douches collectives relevant des locaux très humides. Selon ses concepteurs, ce produit permet de conjuguer la facilité de découpe et de pose de la plaque de plâtre avec les qualités de résistance à l’eau, de dureté et de rigidité du béton. Déjà diffusée en Corée, en Allemagne et au Royaume-Uni, cette plaque, de couleur orange, associe un cœur en plâtre spécialement formulé à un parement non tissé hydrofugé à base de fibres organiques et minérales imprégnées. Destinée à un usage intérieur, elle supporte néanmoins les intempéries en phase de chantier, avant les finitions de façade.

Trois ans de recherche

Mise en œuvre de la même manière qu’une plaque de plâtre traditionnelle, Prégy Wab s’intègre dans un système complet qui inclut des profilés et des vis à protection renforcée contre la corrosion, un enduit et une bande à joint spécifiques présentant le même comportement à l’eau que la plaque. Il aura fallu trois ans de travail dans les laboratoires de recherche de Lafarge et plus d’un an de tests et de chantiers expérimentaux pour mettre au point ce système qui attend un avis technique prochainement. En ce qui concerne le prix de vente, l’industriel n’a pour l’instant avancé aucun chiffre.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X