Régions

Clermont-Ferrand Le budget primitif privilégie les investissements

Mots clés : Finances locales

Le maire Serge Godard s’inscrit en rupture de la gestion de Roger Quilliot, son prédécesseur.

Le budget primitif 1999 augmente de près de 10 % à 1,464 milliard de francs. Cette hausse bénéficie largement aux investissements qui, pour la première fois, dépassent les 300 millions. A 311 millions, ils réalisent un bond de 32 % sur 1998 et de 67 % sur 1997.

Cette relance de l’équipement vise deux objectifs : accélérer le développement de la ville et favoriser l’émergence de l’agglomération clermontoise comme pôle d’attraction du Massif central pour jouer le rôle de métropole d’équilibre entre Bordeaux et Rhône-Alpes. Outre les équipements sportifs et culturels, l’investissement intéresse l’urbanisme et le réaménagement de la ville avec une accélération de la réhabilitation et de l’équipement des quartiers périphériques. Projets et programmes

Achèvement du centre d’exposition et de congrès : dotation de 75 millions pour un total de 174 millions.

Réaménagement des voiries : 51 millions.

Reconstruction du stade nautique : 43 millions.

Réalisation d’un stade couvert d’athlétisme : 40 millions.

Autres équipements sportifs : 8 millions.

Développement des zones industrielles : 27 millions.

Rénovation de la place du 1er mai : 20 millions.

Modernisation des groupes scolaires : 17 millions.

Amélioration des équipements communaux et des conditions d’accueil : 12 millions.

Création du centre du court-métrage : 9 millions.

Lancement des études sur la reconfiguration de la place de Jaude.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X