Détails

Cheminements couverts

Mots clés : Acier - Architecte - Béton - Bois - Escalier - Ouvrage d'art - Produits et matériaux - Soutènement - Terrassement - Toiture

Un projet de liaison protégée entre deux points ou à travers un site en pente – comme dans les cinq cas observés ici -, constitue-t-il une infrastructure, un ouvrage d’art, un bâtiment, ou une combinaison des trois ? Si les architectes conçoivent des parcours confortables en termes de dénivelé et de protection aux intempéries, ils s’efforcent chaque fois d’aller bien au-delà du programme fonctionnel. Pour rendre des lieux accessibles, absorber la pente, orienter le promeneur et le protéger, ils élaborent des mises en scène des déplacements, offrent des points de vue et orientent le regard sur le paysage. Pour cela, ils font appel à des dispositifs variés de terrassement, soutènement, mettent en œuvre des structures simples ou combinées d’escalier, d’emmarchement, de rampe… organisées en volées successives, en cheminement glissé dans les courbes de niveaux ou, au contraire, dans la ligne de pente. Ces séquences sont rythmées de paliers, patios, plateformes, terrasses, comme autant de respirations. Quant au système de protection des intempéries, il prend la forme de marquises, auvents ou toiture continue pour répondre en toute cohérence au contexte, qu’il soit construit, planté, pentu, classé… Les matériaux – pierre, béton, verre, bois, acier Corten ou Inox – participent aussi de l’identité de l’ouvrage et de la lecture du site.

Vous lisez un article de la revue AMC n° 237 du 18/11/2014
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X