Régions

Châtellerault Remplacement de la station d’épuration

-L’investissement est de 61 millions de francs. -La maîtrise d’oeuvre est assurée par Sogelerg-Sogreah-Praud.

La ville de Châtellerault va se doter d’une nouvelle station de traitement des eaux usées. Celle-ci sera implantée au nord de l’agglomération et sera directement reliée à la RN10. Cet équipement, d’une capacité de 90 000 équivalents habitants, comprendra un bâtiment technique couvert pour l’arrivée des effluents et le traitement des boues et des odeurs.

Les boues seront déshydratées avant être épandues dans les champs. Deux bassins de décantation et deux bassins d’aération compléteront le volet technique de cette station.

Un bâtiment administratif, construit en façade, sera doté d’une salle vitrée qui dominera l’ensemble du site. Il servira notamment à l’accueil des scolaires.

L’étude d’impact a été confiée au bureau Sage (Angers) et la maîtrise d’oeuvre au cabinet Sogelerg-Sogreah-Praud. Pour la réalisation, le choix de l’opérateur interviendra en mars.

Cette opération a été préparée avec un grand souci de la qualité de l’environnement. « Nous avons pris en compte l’intégration paysagère autant pour la nouvelle station que pour l’ancien site, appelé à être démoli », précise Claude Pasquay, premier adjoint au maire de Châtellerault.

La construction devrait commencer vers la fin de l’année pour une mise en service escomptée au milieu de 2001. Le coût des travaux est estimé à 61 millions de francs.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X