Régions

Chartres Lancement du projet de parc d’activités « Pôles Ouest »

Mots clés : Rénovation urbaine - Situation économique

Il y a deux ans, 39 communes de la grande agglomération de Chartres (Eure-et-Loir) approuvaient leur schéma de cohérence territoriale (Scot). La première traduction de ce Scot vient d’être donnée avec le lancement du projet « Pôles Ouest » qui vise à créer un vaste parc d’activités économiques sur les communes d’Amilly et de Mainvilliers. « A terme, l’agglomération comptera quatre grands pôles qui se spécialiseront dans des thématiques précises pour éviter une dispersion ou une concurrence », explique Bernard Orts, directeur chargé du développement économique à Chartres Métropole. « Pôles Ouest » accueillera ainsi des activités liées au BTP, à l’agro-industrie ou au commerce mais sans logistique, sans entreprises cosmétiques ni artisans.

Le projet vient de franchir les premières étapes avec la fin de l’enquête publique. Les communes adhérentes de Chartres Métropole et de la communauté de communes du Val de l’Eure se sont regroupées dans un syndicat mixte qui va porter la maîtrise d’ouvrage. A l’issue d’un marché d’études et de définition, le cabinet Cap Terre a été retenu en juillet 2007 pour réaliser l’aménagement de cette zone de 235 hectares. La première phase devrait porter sur la réalisation de 38 000 m2 de commerces sur 37 hectares. « Il s’agit de repositionnement d’enseignes déjà présentes dans l’agglomération, pas de création », précise Bernard Orts. Le site pourrait ainsi accueillir un hypermarché présent aujourd’hui à Lucé, ce qui permettrait à cette ville de récupérer l’espace libéré pour requalifier un quartier.

« Pôles Ouest » va progressivement se structurer autour de différents pôles : l’un pour les activités de BTP (centrales à béton, matériaux, écoconstruction), d’autres pour des entreprises classiques ou liées à l’agro-industrie. Un pôle de vie et de services sera aussi créé avec une crèche, un restaurant, une pépinière et différents services.

Un autre parc au nord ?

Desservi par deux voies ferrées (Chartres/Le Mans et Chartres/Dreux), le site devrait autoriser des dessertes ferrées pour le fret. L’aménagement sera mené selon la démarche haute qualité environnementale (HQE). Après l’enquête publique, la phase opérationnelle va désormais s’ouvrir avec la création de deux ZAC, l’une pour le commerce, l’autre pour l’industrie, ce qui devrait permettre le démarrage des premiers projets en 2009 et la réalisation du pôle commercial à l’horizon 2012. Mais l’aménagement doit se poursuivre jusqu’en 2022.

L’agglomération réfléchit également à un autre pôle au nord de Chartres. La transformation autoroutière de la RN154 et le contournement Est de l’agglomération libéreraient en effet de vastes emprises.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X