Edito

Champagne et bulles

Quand la bouteille de champagne est ouverte, difficile de ne pas la boire. D’autant qu’en 2017 le BTP a eu plusieurs occasions de s’offrir des bulles. La dégradation de l’activité a pris fin en fanfare : le niveau des transactions dans le résidentiel a atteint des records ; l’activité devrait culminer à + 5 % dans le bâtiment, et frémit enfin dans les TP ; l’emploi redémarre ; le nombre d’accidents du travail se réduit encore, récompensant la mobilisation des employeurs. Ajoutons-y la livraison d’une palanquée d’ouvrages, depuis le nouveau tribunal de Paris jusqu’à la Seine Musicale, en passant par la LGV Paris-Bordeaux. N’oublions pas, non plus, le moral retrouvé des chefs d’entreprise, qui fournit un puissant anticorps à un secteur malade, faut-il le rappeler,...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5958 du 12/01/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X