Régions

CENTRE Le BRGM se sépare d’Antéa

Le BRGM (Bureau de recherche géologiques et minières) vient de se séparer de sa filiale Antéa, bureau d’études spécialisé dans l’environnement. Dans le cadre de la procédure dite de « respiration du secteur public », l’établissement public cherchait depuis plusieurs mois à se séparer de cette filiale (43,3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2002) qui emploie près de 400 salariés dont 150 à son siège d’Orléans. L’acquéreur, Brinon Investissements, est une société financière, ce que dénonce une partie du personnel inquiet de cette « reprise sans projet industriel ». Le personnel va cependant conserver 33 % du capital d’Antéa.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X