Actualité

CENTRE La cohésion régionale au centre du débat

Une chose est certaine, la région Centre aura un nouveau président dans quelques semaines. Le président actuel, Alain Rafesthain (PS), va en effet céder son fauteuil, si possible à Michel Sapin, tête de la liste « d’union à gauche », qui disputera la présidence à Serge Vinçon (UMP) et à Jacqueline Gourault (UDF). Si la bataille politique est intense, le débat est plus unanime sur les grandes orientations. Droite comme gauche mettent au coeur de leurs campagnes la cohésion régionale afin de mieux accrocher à la « locomotive Val de Loire » les excentrés d’Eure-et-Loir et du Berry. C’est dire que les infrastructures terrestres (A19, A85, RN154, RN10) ne font pas débat, tout comme la politique ferroviaire (notamment l’électrification de Tours-Vierzon), à l’exception peut-être de la réouverture de Chartres-Orléans chère à la gauche. Même unanimité pour un plan haut débit, la politique de la ville et la poursuite de la mise à niveau des lycées. Priorité encore pour l’environnement avec la construction d’une unité de biocarburants (UMP) ou la création d’un « pôle d’excellence pour les énergies renouvelables ».

Budget primitif : 668, 6 millions d’euros

Investissements : 267,2 millions d’euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X