Architecture et urbanisme

Carpentras/Pôle santé Mariage public-privé

En l’an 2000, Carpentras sera l’une des premières villes de France à se doter d’un pôle de santé unique où vont cohabiter médecine privée et médecine publique. Les architectes Jean-Paul Cassulo et Rudy Ricciotti ont imaginé, sur un terrain situé à l’entrée de la ville, deux bâtiments « très proches et fonctionnant sans vis-à-vis », deux modules reliés par les parties communes. « Le regroupement de l’hôpital public et des cliniques privées Saint-André et Saint-Gérard pose surtout des problèmes de flux et de trame circulatoire , commente Jean-Paul Cassulo. L’architecture doit apporter les solutions permettant aux personnels de travailler sur un même site tout en ayant des clientèles différentes. » D’un côté, donc, le pôle privé abrite les services chirurgicaux (95 lits) ; de l’autre, le pôle public assure les urgences, la gynécologie, la médecine et les longs séjours (135 lits).

La cohérence de l’ensemble (240 lits) est renforcée par la mise en commun de tous les services généraux (accueil, administration, radiologie, restauration, entretien…).

Pour réussir l’amalgame, le choix des matériaux est déterminant. Les soubassements (les deux niveaux techniques) sont traités en pierre ; le rez-de-chaussée en verre sérigraphié et sablé ; les étages supérieurs en vantelles à lamelles. Le béton, traité en résine et végétalisé, assure l’homogénéité de l’ouvrage. Un travail innovant est réalisé au niveau des chambres et des salles de bains qui apparaissent sous forme circulaire. Catherine Rouvière, l’architecte d’intérieur associée au projet, a imaginé des demi-coques greffées dans le bâtiment.

Jean-Paul Cassulo : « A la recherche de la lumière naturelle »

« La densité des relations fonctionnelles génère, dans tout programme hospitalier, des profondeurs bâties très importantes, et pose de graves problèmes d’absence de lumière. Des patios apportent une réponse à ce besoin. Les circulations verticales, les ascenseurs sont souvent connectés sur une prise de lumière naturelle. L’exploitation de la déclivité du site complète le dispositif de recherche d’éclairage naturel .»

MAQUETTE ET DESSIN :

1. Les 2 bâtiments sont reliés par les les services généraux communs.

2. Le rez-de-chaussé est en verre sérigraphié, les étage supérieurs en vantelles à lamelles.

FICHE TECHNIQUE

Maîtres d’ouvrage : Groupement du centre hospitalier de Carpentras, de la clinique Saint-André et de la clinique Saint-Gérard.

Maître d’ouvrage délégué : Citadis.

Maîtres d’oeuvre : Jean-Paul Cassulo, Rudy Ricciotti et Catherine Rouvière, architectes.

BET : Setec Foulquier.

Contrôle technique : en cours.

Surface : 19 000 m2 HON (sur un terrain de 34 000 m2).

Investissement : 180 millions de francs.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X