Actu

CAEN Une administration parisienne serait délocalisée

Les collectivités locales et l’Etat se mobilisent pour compenser l’impact de la fermeture des sites militaires de Mondeville et Breteville-sur-Odon qui se traduisent par la disparition de quelque 1 000 emplois. Lors du premier « comité de site » a été évoquée la « délocalisation d’une administration parisienne » vers Caen.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X