Technique et chantier

BTP Campenon Bernard SGE poursuit le rééquilibrage de ses activités

Mots clés : Entreprise du BTP

A la suite du retour de CBC dans le giron de la SGE (Compagnie générale des eaux), la filiale CBC Ile-de-France fusionne avec deux sociétés de Campenon Bernard SGE – Edif et Campenon Bernard Bâtiment – pour donner naissance à… Campenon Bernard Construction. C’est Patrick Bonnetain, directeur général adjoint de Campenon Bernard SGE, qui prend la présidence de cette nouvelle enseigne : « Nous cherchons à réduire le nombre d’entreprises dans le groupe. Campenon Bernard Construction devient le second pôle bâtiment francilien, avec Bateg, pour un chiffre d’affaires de 900 millions de francs. Ses activités devraient s’améliorer globalement, grâce notamment à la concentration des frais de structures, sans réduction significative des effectifs. » En projet : une tour à La Défense pour la SARI, et des opérations de logements pour la RIVP (Régie immobilière de la ville de Paris). En chantier : l’écurie Prost à Guyancourt (38 millions de francs).

« Campenon Bernard Construction a un profil taillé pour résister et rebondir, souligne Henri Stouff, gérant du groupe Campenon Bernard SGE : il s’agit d’un ensemblier de la construction et de la réhabilitation, pionnier des METP (marchés d’entreprises de travaux publics) centré sur la qualité, qui participe à l’équilibrage entre bâtiment et travaux publics, d’une part, France et étranger, d’autre part. » Un progrès certain en termes de lisibilité, aux côtés de Sogea (autre filiale du groupe SGE) qui n’est officiellement pas en concurrence avec Campenon Bernard SGE, même si rien n’oblige à considérer la donne établie…

PHOTO : Patrick Bonnetain,président de la nouvelle enseigne Campenon Bernard Construction : concentration.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X