Architecture et urbanisme

Brest/Restructuration d’HLM Des airs de résidence

Mots clés : Architecte - Architecture - Logement social - Produits et matériaux

Après avoir confié aux architectes brestois Halet et Vilette une première tranche de 350 appartements à restructurer, l’Opac de la communauté urbaine de Brest (CUB) a souhaité associer un autre concepteur à la réhabilitation de Kerangoff. Dans ce quartier HLM, les premiers avaient travaillé sur une mise en couleur des façades. « Pour notre part, nous souhaitions avoir quelque chose de plus neutre, de moins coloré », explique Pierre-Henri Argouach, du Collectif d’architectes. Et d’ajouter : « Sachant que les bow-windows sont répétés, ils constituent en eux-mêmes un élément de façade marquant. D’où notre choix de la couleur blanche, d’autant plus que nous voulions donner aux bâtiments un aspect de « carrosserie lisse », sans excroissances. » Par ailleurs, la verticalité des six immeubles à recomposer a été atténuée par le recours à des menuiseries horizontales qui traversent les bâtiments de part et d’autre. Le travail sur les entrées et les cages d’escalier a été peaufiné et donne un air cossu à ces immeubles. « A la demande du maître d’ouvrage, nous avons essayé d’enlever cette connotation HLM en apportant des matériaux comme le béton préfabriqué ou encore de la tôle aluminium gaufrée pour les parois extérieures des boîtes aux lettres », précise Pierre-Henri Argouach.

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage : Opac de la Communauté urbaine de Brest.

Maître d’oeuvre : Collectif d’architectes (Le Relecq Kerhuon).

Travaux à réaliser : 360 appartements à restructurer.

Coût de l’opération : 18 millions de francs.

PHOTOS :

1. L’HLM à réhabiliter avant les travaux .

2. Le bâtiment a été ravalé, peint en blanc. Les bow-windows constituent un élément de façade qui cassent la monotonie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X