Autres Développement durable

Bouygues Construction entraîne ses salariés dans des projets solidaires

Mots clés : Démarche environnementale - Entreprise du BTP

Soutenir des projets solidaires parrainés par des collaborateurs de Bouygues Construction, telle est la mission de Terre Plurielle, la fondation d’entreprise du groupe, créée en 2008. « Son activité s’inscrit dans le cadre de notre politique de développement durable, qui vise notamment à participer à la vie économique et sociale des territoires dans lesquels nous sommes implantés », développe Quentin d’Epenoux, délégué général de la fondation. Terre Plurielle intervient ainsi dans les domaines de l’éducation, de la santé, du handicap et de l’insertion.

Le rôle clé du parrain

Au-delà du soutien financier, une partie des projets bénéficie d’un mécénat de compétences de la part des salariés, aussi bien par l’apport de conseils auprès d’une association que par la participation à la réalisation d’un ouvrage. Quentin d’Epenoux insiste à ce titre sur le rôle clé du parrain. « Il fait en quelque sorte office de courroie de transmission entre l’association et la fondation. » Chaque collaborateur signe une déclaration d’absence de conflit d’intérêt entre son activité au sein de Bouygues Construction et celle de l’association. « Le rôle du parrain est d’autant plus important sur les projets à l’international : il doit d’ailleurs travailler à moins de deux heures de route du chantier ou du bureau de la filiale sur place. » Terre Plurielle a par exemple financé les travaux de rénovation d’une partie de l’école de Ban Nam Khem, en Thaïlande, suite au tsunami de 2004. Les compagnons du Minorange ont participé aux travaux, et la fondation a financé une partie des salaires des enseignants, mais aussi des aides pour les enfants boursiers. « Sur le plan des ressources humaines, l’activité des parrains représente une grande richesse, reprend Quentin d’Epenoux. Cela favorise le sentiment d’appartenance à l’entreprise. » En 2014, dans le cadre d’un mécénat de compétences initié par Quille Construction, filiale du groupe, des ingénieurs et des compagnons ont encadré, pendant plusieurs mois, des personnes en situation d’insertion pour rénover les locaux de l’association Le Grenier, au Havre. Cette dernière poursuit l’objectif de remettre le pied à l’étrier à des femmes éloignées de l’emploi. L’activité de Terre Plurielle suscite en outre l’intérêt des jeunes lors des entretiens d’embauche. « Ils se questionnent sur les projets de ce type et y sont très sensibles. Les actions sociales et sociétales de proximité de la fondation valorisent aussi l’image du groupe dans ses territoires. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X